Eglise protestante unie de Rouen

Informations de contact, plan et itinéraire, formulaire de contact, heures d'ouverture, services, évaluations, photos, vidéos et annonces de Eglise protestante unie de Rouen, Église chrétienne, 45 rue de Buffon, Rouen.

Fonctionnement normal

23/10/2021

Dimanche 24 octobre 2021 à 10h30 culte au temple St Éloi.
Pour ceux qui ne peuvent se déplacer le culte sera diffusé en direct sur la chaine YouTube de la paroisse .
https://www.youtube.com/channel/UCcggmGPZXKnoAiAkTmVLgog

Dimanche 24 octobre 2021 à 10h30 culte au temple St Éloi.
Pour ceux qui ne peuvent se déplacer le culte sera diffusé en direct sur la chaine YouTube de la paroisse .
https://www.youtube.com/channel/UCcggmGPZXKnoAiAkTmVLgog

NOUVELLE ÉDITION ZEBIBLE I La Bible, une parole 20/10/2021

NOUVELLE ÉDITION ZEBIBLE I La Bible, une parole

Une nouvelle édition de ZeBible pour fêter ses 10 ans ! Si ce n'est pas une bonne nouvelle 😉
Pourquoi lire la bible avec les jeunes ?

NOUVELLE ÉDITION ZEBIBLE I La Bible, une parole Découvrez le témoignage de Christine Mielke, pasteure et responsable jeunesse de l'EPUdf, de son équipe et des jeunes qui l'entourent. Pour vous procurer la ...

09/10/2021

Culte des familles dimanche 10 octobre à 10 h 30 au temple Saint Éloi
Le culte sera filmé pour ceux qui ne peuvent se déplacer et mis en direct sur la chaine Youtube de la paroisse
https://youtube.com/channel/UCcggmGPZXKnoAiAkTmVLgog

Culte des familles dimanche 10 octobre à 10 h 30 au temple Saint Éloi
Le culte sera filmé pour ceux qui ne peuvent se déplacer et mis en direct sur la chaine Youtube de la paroisse
https://youtube.com/channel/UCcggmGPZXKnoAiAkTmVLgog

01/10/2021

brocante vente de soutien contre la précarité"
samedi 2 octobre de 14 h 00 à 18 h 00
dimanche 3 octobre 2021 de 12 h 00 à 17 h 00
45 rue de buffon
organisée par l'Entraide protestante
petits meubles, livres, linges de maison, disques, livres, vaisselles...

brocante vente de soutien contre la précarité"
samedi 2 octobre de 14 h 00 à 18 h 00
dimanche 3 octobre 2021 de 12 h 00 à 17 h 00
45 rue de buffon
organisée par l'Entraide protestante
petits meubles, livres, linges de maison, disques, livres, vaisselles...

28/09/2021

Samedi 2 octobre première rencontre JPEEG au temple ST Éloi.
Tu as entre 15 et 20 ans tu souhaite rencontrer d'autres jeunes de ton age? Envi d' échange? de partage ? de réflexion ? RDV à 18h au temple pour découvrir le groupe JPEEG😄

Samedi 2 octobre première rencontre JPEEG au temple ST Éloi.
Tu as entre 15 et 20 ans tu souhaite rencontrer d'autres jeunes de ton age? Envi d' échange? de partage ? de réflexion ? RDV à 18h au temple pour découvrir le groupe JPEEG😄

[09/28/21]   " brocante vente de soutien contre la précarité"
samedi 2 octobre de 14 h 00 à 18 h 00
dimanche 3 octobre 2021 de 14 h 00 à 17 h 00
45 rue de buffon
organisée par l'Entraide protestante

EPUDF Rouen-Média - YouTube 25/09/2021

EPUDF Rouen-Média - YouTube

Culte dimanche 26 septembre à 10 h 30 à Saint Eloi
Le culte sera filmé pour ceux qui ne peuvent se déplacer et mis en direct sur la chaine Youtube de la paroisse
https://youtube.com/channel/UCcggmGPZXKnoAiAkTmVLgog

EPUDF Rouen-Média - YouTube Chaine YouTube de l'Eglise Protestante Unie de RouenRetrouvez ici toutes les vidéos et la vie de la parroisseNous contacter : [email protected]

La Bible chemin faisant | Je ne suis pas venu pour juger le monde, je suis venu sauver le monde 20/09/2021

La Bible chemin faisant | Je ne suis pas venu pour juger le monde, je suis venu sauver le monde

sur rcf, à écouter, une réflexion sur la Bible
https://rcf.fr/vie-spirituelle/la-bible-chemin-faisant?episode=60218&page=2&fbclid=IwAR3DHMKvj8HG2EejTLdtRFfutNMpMOnddD77CGBDl0JBE95wOVlkEsxrf_A

La Bible chemin faisant | Je ne suis pas venu pour juger le monde, je suis venu sauver le monde undefined

[09/09/21]   Dimanche 12 septembre à 10 h 30 à Saint Eloi culte de rentrée.
Le culte sera filmé pour ceux qui ne peuvent se déplacer et mis en direct sur la chaine Youtube de la paroisse

[09/06/21]   L’histoire de Lydia 1
1 cor 12 v22 « Au contraire, les parties du corps qui nous paraissent insignifiantes sont particulièrement nécessaires ».
Pour sa sœur et son beau-frère, chez qui elle vit, elle doit parfois être ressentie comme une charge, malgré toute l’affection que l’on peut avoir pour les siens. Car Lydia est une femme perpétuellement
malade. Diabétique, elle souffre d’un nombre incalculable d’effets secondaires de sa pathologie et doit être surveillée avec le plus grand soin. Elle est coutumière des phlébites et autres problèmes
veineux graves, son cœur est sous surveillance. Elle souffre beaucoup des jambes et des pieds, tient parfois à peine debout. Sa sœur ainée, qui est donc son infirmière personnelle, se lève
fréquemment la nuit pour surveiller son état de santé. Elle lui prépare des repas équilibrés tous les jours, en prenant grand soin de tout doser. Ses séjours à l’hôpital sont réguliers et fréquents au
point qu’il est difficile pour sa famille de s’éloigner pour de courtes périodes de vacances. Sa fragilité monopolise l’attention des siens, surtout de sa sœur, qui n’a guère de temps pour elle-même.
Lydia est également très légèrement retardée intellectuellement. Elle n’a pas d’activité professionnelle. Elle est un peu l’enfant que sa sœur et son beau-frère n’ont jamais eu, car elle leur
demande autant d’attention. Elle s’exprime comme une enfant affectueuse et demeure d’une très grande loyauté envers ceux à qui elle s’attache. Sans sa sœur aînée, elle serait complètement
perdue, car le reste de sa fratrie s’est désintéressée d’elle.
C’est pourtant dans sa paroisse, un membre tout à fait essentiel. En effet, Lydia prie, avec persévérance, insistance même, pour les sujets de chacun ; elle prend des nouvelles et porte chaque
jour devant Dieu une longue liste de causes. Elle aime sa paroisse avec une dévotion exceptionnelle.
Chaque année, pour Noël, elle expose des cartes qu’elle a fabriquées elle-même avec un talent indéniable, qu’elle met en vente au profit d’une œuvre humanitaire. Elle passe beaucoup de temps à
la réalisation de ces œuvres qui lui donnent l’occasion de participer encore plus activement à la vie de l’église. Certains la gratifient de quelques compliments et achètent ses cartes, d’autres passent
avec un sourire tolérant sans se rendre compte de ce qu’elle y a investi. Elle a une profonde affection pour les petits enfants – et ceux-ci le lui rendent bien ! – et il arrive fréquemment qu’elle
ait dans ses poches des petits cadeaux à leur intention, qu’elle leur donne au début du culte
dominical. Une figurine en plastique, un mini carnet à dessin, un petit collier à un sou, une petite voiture… Je ne sais trop où elle déniche tous ces petits trésors, mais il n’y a pas un dimanche où elle manque une occasion de démontrer son affection aux petits. Chaleureuse et émotive, elle prend les gens dans ses bras, et est très démonstrative de son amitié fraternelle – hé puis ! autant employer le mot puisqu’il est vrai : de son amour. Elle reste fidèle à ceux qui déménagent en envoyant fréquemment des messages de soutien, elle prend des nouvelles, elle téléphone, sans nécessairement avoir grand-chose à dire, simplement pour le plaisir de rester en contact. Elle entoure les mourants et les personnes en deuil.
Alors malgré ses limites et son babil presque enfantin, qui oserait dire que l’église de Jésus Christ n’a pas besoin de Lydia ? C’est une perle. Elle ne versera jamais de grosse offrande, sa conversation est répétitive et peu intéressante, elle ne pourra jamais prêcher, ni assurer le catéchisme, ni rendre aucun grand service considéré comme essentiel ou valorisant… mais je ne connais aucune autre personne qui dégage autant d’amour que Lydia. Insignifiante ? Non, tout à fait nécessaire.
Florence

1 La personne étant en vie, son nom a été modifié pour des raisons de confidentialité

Photos from Eglise protestante unie de Rouen's post 31/07/2021

"Du lin pour créer des liens"
Les jeunes de Nord-Normandie ont finalisé leur projet en tissant des liens et du lin ensemble et avec le groupe SO'Kiff de la région Sud Ouest.
#legrandkiff Le Grand KIFF
23 metres de longueur.

Photos from Eglise protestante unie de Rouen's post 29/07/2021

Le GRANDKIFF.
Les jeunes de la region Nord-Normandie sont arrivés au GRANDKIFF

29/07/2021

Insolite n°15 Ramasser le manteau d’Elie
Enseigner, c’est répéter. En tant que professeur je dis souvent cela et je le pense profondément : rien de tel qu’un message qui a été donné, et puis révisé, rabâché, illustré, bref, « enseigné », et qu’on puisse s’assurer qu’il soit bien assimilé dans l’esprit de ceux qui sont « des apprenants », comme dit le ministère de l’éducation nationale, de nos jours.
Je me demande si c’est également la préoccupation que Moïse avait à l’heure de quitter le peuple d’Israël qu’il avait si longtemps guidé au désert, et si c’est cet esprit « de répétition », de « rabâchage » qui a présidé à la rédaction du Deutéronome, texte qui est qualifié de « reprise » ou de « copie » de la loi. Moïse sait qu’il n’entrera pas en Terre Promise à la tête du peuple, il sait qu’il va bientôt laisser ce dernier sous la responsabilité de Caleb et Josué : quelles sont ses pensées, à l’heure de la fin de son ministère auprès du peuple ? Le début du Deutéronome n’en dit rien.
Autre question : quels sont les sentiments qui animent Josué au moment de reprendre le flambeau ? Quel âge a-t-il à ce moment-là ? Le livre de Josué ne donne pas ces informations. Mais le chapitre 1 de Josué dit que 3 fois, Dieu encourage le successeur de Moïse, qu’il le rassure et le confirme dans son appel. 3 fois… Est-ce à mettre au compte des choses importantes, répétées trois fois comme les tentations du Christ, le reniement de Pierre puis son appel à reprendre la tête de l’église à la fin de l’évangile de Jean (ch 21) ? On comprendrait sans mal que la main de Josué tremble alors qu’il se saisit du bâton de Moïse…
Cette question de prendre la suite d’un ministère est une question récurrente dans la Bible, comme dans l’église.
Lors des obsèques de celui que j’ai toujours considéré comme mon père spirituel le 5 juillet dernier, le pasteur a pris un autre exemple qui m’a beaucoup parlé : celui d’Elie et de son manteau, ramassé par Elisée dans 2 Rois 2 versets 13 et 15. Car Mr Jacques Bohan a été un serviteur exemplaire de l’évangile de Jésus dans toute la région d’Ile-de-France essentiellement mais aussi dans l’Europe entière, un témoin hors normes qui resta dans l’église catholique mais qui savaient que les véritables disciples du Christ se trouvent dans toutes les dénominations chrétiennes. Pendant 45 ans, Il a encouragé, consolé, enseigné, entrainé à prier, tous les gens, jeunes et vieux, qui se trouvaient sur sa route ; que tous ceux qui ont été au bénéfice de son ministère l’aient rencontré en église ou en dehors, sa prédication généreuse et bienveillante en a attiré des centaines à la suite du Christ. Et lors de cette cérémonie d’aurevoir du 5 juillet, nous avons certainement été plusieurs à nous demander – et à demander à Dieu – qui pour reprendre le flambeau de cet étonnant ministère de laïc ? Qui pour ramasser le manteau de cet Elie ?
Nous sommes tous au bénéfice du ministère de quelqu’un d’autre. Nous savons qui, dans notre histoire, nous a touché par ses paroles ou ses prières, ses encouragements ou même ses admonestations. Nous avons, à l’occasion remercié Dieu pour ces gens que nous avons croisé sur notre route de disciples du Christ. Qui pour reprendre leur flambeau – ou leur manteau – et continuer à dispenser paroles et prières à la génération suivante ? Serait-ce chacun d’entre nous ? « Et nous, ton peuple, le troupeau dont tu es le berger, nous te célébrerons toujours et nous publierons tes louanges au cours de tous les âges » Ps 79 v 13.
Florence

Insolite n°15 Ramasser le manteau d’Elie
Enseigner, c’est répéter. En tant que professeur je dis souvent cela et je le pense profondément : rien de tel qu’un message qui a été donné, et puis révisé, rabâché, illustré, bref, « enseigné », et qu’on puisse s’assurer qu’il soit bien assimilé dans l’esprit de ceux qui sont « des apprenants », comme dit le ministère de l’éducation nationale, de nos jours.
Je me demande si c’est également la préoccupation que Moïse avait à l’heure de quitter le peuple d’Israël qu’il avait si longtemps guidé au désert, et si c’est cet esprit « de répétition », de « rabâchage » qui a présidé à la rédaction du Deutéronome, texte qui est qualifié de « reprise » ou de « copie » de la loi. Moïse sait qu’il n’entrera pas en Terre Promise à la tête du peuple, il sait qu’il va bientôt laisser ce dernier sous la responsabilité de Caleb et Josué : quelles sont ses pensées, à l’heure de la fin de son ministère auprès du peuple ? Le début du Deutéronome n’en dit rien.
Autre question : quels sont les sentiments qui animent Josué au moment de reprendre le flambeau ? Quel âge a-t-il à ce moment-là ? Le livre de Josué ne donne pas ces informations. Mais le chapitre 1 de Josué dit que 3 fois, Dieu encourage le successeur de Moïse, qu’il le rassure et le confirme dans son appel. 3 fois… Est-ce à mettre au compte des choses importantes, répétées trois fois comme les tentations du Christ, le reniement de Pierre puis son appel à reprendre la tête de l’église à la fin de l’évangile de Jean (ch 21) ? On comprendrait sans mal que la main de Josué tremble alors qu’il se saisit du bâton de Moïse…
Cette question de prendre la suite d’un ministère est une question récurrente dans la Bible, comme dans l’église.
Lors des obsèques de celui que j’ai toujours considéré comme mon père spirituel le 5 juillet dernier, le pasteur a pris un autre exemple qui m’a beaucoup parlé : celui d’Elie et de son manteau, ramassé par Elisée dans 2 Rois 2 versets 13 et 15. Car Mr Jacques Bohan a été un serviteur exemplaire de l’évangile de Jésus dans toute la région d’Ile-de-France essentiellement mais aussi dans l’Europe entière, un témoin hors normes qui resta dans l’église catholique mais qui savaient que les véritables disciples du Christ se trouvent dans toutes les dénominations chrétiennes. Pendant 45 ans, Il a encouragé, consolé, enseigné, entrainé à prier, tous les gens, jeunes et vieux, qui se trouvaient sur sa route ; que tous ceux qui ont été au bénéfice de son ministère l’aient rencontré en église ou en dehors, sa prédication généreuse et bienveillante en a attiré des centaines à la suite du Christ. Et lors de cette cérémonie d’aurevoir du 5 juillet, nous avons certainement été plusieurs à nous demander – et à demander à Dieu – qui pour reprendre le flambeau de cet étonnant ministère de laïc ? Qui pour ramasser le manteau de cet Elie ?
Nous sommes tous au bénéfice du ministère de quelqu’un d’autre. Nous savons qui, dans notre histoire, nous a touché par ses paroles ou ses prières, ses encouragements ou même ses admonestations. Nous avons, à l’occasion remercié Dieu pour ces gens que nous avons croisé sur notre route de disciples du Christ. Qui pour reprendre leur flambeau – ou leur manteau – et continuer à dispenser paroles et prières à la génération suivante ? Serait-ce chacun d’entre nous ? « Et nous, ton peuple, le troupeau dont tu es le berger, nous te célébrerons toujours et nous publierons tes louanges au cours de tous les âges » Ps 79 v 13.
Florence

11/06/2021

[06/07/21]   « quand j'ai faim c'est un fait physique, quand mon voisin a faim c’est un fait moral » Nicolas Berdiaev

04/06/2021
Détends ton arc 03/06/2021

Détends ton arc

https://youtu.be/ZWeCstVlGwg

Détends ton arc D'après la Règle de ReuillyTexte et musique : Pierre Blanzat et Sylvain Guiton(c) Coram Deo

Louange Vivante - Nous croyons [avec paroles] 01/06/2021

Louange Vivante - Nous croyons [avec paroles]

https://www.youtube.com/watch?v=3GCBrknaASw

Louange Vivante - Nous croyons [avec paroles] « Car, si nous croyons que Jésus est mort et qu'il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts. » 1 Thessalonic...

[05/31/21]   « Il appartient à l'être même de l'amour que de construire, d'être créateur.
L'amour transforme avec une violence libératrice.
L'amour est la puissance la plus persévérante du monde.
Cette force créatrice qui s’exprime d'une manière aussi merveilleuse dans la vie de notre Sauveur, est l'instrument le plus efficace au service de ce désir des hommes pour la paix et la sécurité »
(Martin Luther King: « La force d'aimer »)

28/05/2021

[05/27/21]   Lâcher, acquiescer, déborder
Au top 50 des mots d’ordres de ces derniers mois celui de « Tenir » !
Entendons « rester en capacité de travailler pour les autres d’abord,
au boulot ou à la maison » ! Tenir !
Sous-entendons « mettre au fond de sa poche, retenir avec un mouchoir
par-dessus (ou trois ou quatre masques bien tassés) nos envies
de hurler, de pleurer, de lâcher la pression, d’extérioriser nos ras-le-bol
et nos besoins de projets, d’amour, de vie » ! Tenir !
Retenir son souffle, jusqu’à quand ? Ils en étaient là les disciples,
à tenir malgré leurs peurs, malgré le vide.
Et puis Dieu, comme un grand vent et du feu
(pas de caméra de vidéo-surveillance, on n’ira jamais vérifier),
leur a permis de choisir, parmi les contraires du verbe tenir :
de lâcher, d’acquiescer, de délivrer, de déborder, de susciter, de rompre !
Et la vie, pour eux et pour les autres, redevient possible,
chacun dans sa langue.
Personnellement la langue avec laquelle je choisis la vie avec les autres,
est celle de la prière et du chant : je lâche mon souffle
et acquiesce à la relation...
À Pentecôte, les disciples découvrent la multitude
des langues nécessaires pour dire la présence de Dieu.
Chacun dans notre langue, choisissons la vie !
Isabelle Bousquet, Pasteur.
Église Protestante Unie de France, Fondation John Bost

Eglise protestante unie de Rouen

L'Eglise Protestante unie de France est une église chrétienne issue de la Réformé (16ème s).

Nous croyons que l'amour de Dieu est inconditionnel et offert à tous car « Dieu a tellement aimé le monde qu'il a donné son fils unique afin que quiconque croit (…) ait la vie » (Jean 3,16).

Nous croyons que Jésus-Christ se rencontre à travers la lecture de la Bible.

Cette rencontre nous encourage à nous retrouver en Eglise pour prier, chanter et méditer et aller à la rencontre des autres dans l'amour du prochain.

Vidéos (voir toutes)

Maranatha
Chant
quand les montagnes s'éloigneraient
Laudate dominum, issu des vêpres solennelles d'un confesseur de Mozart.

Emplacement

Téléphone

Adresse


45 Rue De Buffon
Rouen
76000

Heures d'ouverture

09:00 - 12:00
Autres Églises chrétiennes à Rouen (voir toutes)
Église Saint Pierre du Châtel Église Saint Pierre du Châtel
Rue Camille St Saens
Rouen, 76000

Cette page est dédiée à la conservation mémorielle de l'église Saint Pierre du Châtel, située rue Camille Saint-Saëns (Rouen - Fr).

Christ Embassy Rouen Christ Embassy Rouen
100 BOULEVARD DE L'EUROPE
Rouen, 76100

We invite you to our Sunday and Wednesday Services. And as you come your life will never be the same again. Jesus can help you, come as you are. God bless you!!!

Diocèse de Rouen - Eglise catholique Diocèse de Rouen - Eglise catholique
Rouen

Bienvenue sur la page du diocèse de Rouen. Pour faire un don https://donnons-rouen.catholique.fr/ Retrouvez-nous aussi sur : - YouTube https://urlz.fr/cbZu - Instagram https://urlz.fr/cbZA - LinkedIn https://urlz.fr/efQX - Twitter https://urlz.fr/cfj7